Signature de la convention pour la Tour du Pin

Le vendredi 16 avril, la Sous-Préfète de l’arrondissement de la Tour-du-Pin, Caroline Gadou, le Président du Département de l’Isère, Jean-Pierre Barbier (excusé le jour de la signature), la Présidente de la Communauté de communes Les Vals du Dauphiné, Magali Guillot, l’Adjoint de La Tour du Pin, Alain Gentils, représentant le Maire, Fabien Rajon, ont signé la convention d’adhésion de La Tour-du-Pin au programme « Petites Villes de demain ».

« Je tiens à remercier tout d’abord les services de l’Etat, pour avoir soutenu avec nous la labellisation France Services sur La Tour du Pin, permettant ainsi d’enrichir le territoire d’un nouveau point d’accueil dans une ville à dynamiser. Mais je remercie également très sincèrement l’ensemble des agents de la Communauté de communes, de la Ville de La Tour du Pin et des services de L’Etat, pour leur travail collaboratif, efficace et sincère, ce qui me rend d’autant plus heureuse de signer cette convention aujourd’hui » a déclaré Magali Guillot, Présidente des Vals du Dauphiné.

« Je salue pour ma part le chemin parcouru depuis les premières réflexions datant d’octobre 2019 sur ces projets de rénovation des coeurs de ville. Je m’associe aux remerciements prononcés par Madame Guillot, car c’est un travail énorme qui se cache derrière cette convention, et qui permet aujourd’hui d’aboutir à des opérations concrètes. Cette coopération entre les services de la Ville, de l’Intercommunalité et de l’Etat est essentielle. Ce programme « Petites Villes de Demain » est à la fois concret et ambitieux«  a également commenté Caroline Gadou, Sous Préfète.

La Tour-du-Pin : Les enjeux  

Pour La Tour-du-Pin, cette aide complète et adaptée est destinée à accélérer le projet de territoire de la commune, en en faisant une centralité forte du Nord-Isère et un moteur de développement des Vals du Dauphiné. Le programme devra donc apporter des moyens concrets, d’ingénierie et financiers, à la réalisation de ces ambitions.

Plus précisément, trois problématiques ont été pointées :

  • Le développement d’un habitat insalubre et d’un marché immobilier atone
  • La paupérisation de la population et le risque de désertification du centre-ville
  • Le déclin de l’activité commerciale, souffrant de la concurrence aux alentours, et la faible attractivité du centre-ville

De grands défis, donc, et un besoin de revitalisation. Une réponse solide et tournée vers l’avenir doit être apportée aux attentes des habitants et des entreprises commerciales et artisanales du territoire.

La Tour du Pin : les actions prévues

Un projet d’embellissement du centre-ville sera mené, correspondant à la grande ambition du mandat actuel. Il prévoit notamment de privilégier la circulation piétonne en centre-ville, d’harmoniser esthétiquement les places Carnot, Viricel, Nation et A.Dubost dans l’utilisation des matériaux et la mise en place de jardinières, mais aussi de rénover deux places et trois rues de l’hypercentre, de remettre en fonctionnement deux fontaines et de créer une nouvelle fontaine en circuits fermés. Par ailleurs, un ravalement de façades et des travaux d’enfouissement des réseaux seront menés.

Enfin, l’installation de la Maison France Service dans le centre-ville de La Tour-du-Pin à l’initiative de l’intercommunalité illustre la volonté d’améliorer la qualité des services à la population sur le territoire. Proximité, accessibilité, mais aussi mobilité : l’aménagement de pistes cyclables fera partie intégrante des actions co-construites dans le cadre du dispositif Petites Villes de Demain.

Centre Ville de la Tour du Pin