La Communauté de communes Les Vals du Dauphiné, dans le cadre de son action PLAN’ET, souhaite s’investir dans la thématique « Mobilité » en prenant, dès 2021, la compétence.

Qu’est ce que la loi d’orientation des mobilités ?

La loi d’orientation des mobilités (LOM) souhaite que le territoire national soit intégralement couvert par des Autorités Organisatrices de Mobilité (AOM), afin d’organiser la mobilité partout, même dans les endroits les plus enclavés ou faiblement habités, et à l’échelle la plus appropriée.

Élaborée à la suite des assises nationales de la mobilité, la loi réforme profondément les mobilités en France, et met en œuvre une volonté transversale en intégrant les enjeux environnementaux ou sociaux des déplacements, selon quatre objectifs :
– Programmer les investissements dans les infrastructures de transport
– Sortir de la dépendance automobile
– Accélérer la croissance des nouvelles mobilités
– Réussir la transition écologique

Cette réorganisation des territoires, non couverts actuellement par une AOM, doit s’effectuer par un transfert de compétence des communes, soit à l’échelle des communautés de communes, soit à défaut, de la Région

Pourquoi prendre la compétence

Plusieurs éléments peuvent inciter une communauté de communes à prendre la compétence d’organisation de la mobilité :

  • construire un projet de territoire : en prenant la compétence « mobilité », la communauté de communes choisit de maîtriser l’élaboration de sa stratégie locale de mobilité, en articulation avec les autres politiques publiques locales (énergétique, environnementale, sociale, économique, aménagement…) dans le cadre de son projet de territoire,
  • devenir un acteur identifié et légitime de l’écosystème local de la mobilité,
  • décider des services qu’elle souhaite organiser et/ou soutenir, en articulation avec les offres de mobilité publiques ou privées existantes sur son territoire,
  • rechercher des solutions de mobilité à une échelle qui corresponde à la réalité des besoins de déplacements.

Une dynamique déjà lancée : Plan’Et mobilité

Le mardi 22 septembre 2020, UNITEX (organisation professionnelle régionale textile), la Communauté de communes Les Vals du Dauphiné, le Département de l’Isère et Pôle emploi sont devenus partenaires dans le cadre du projet intitulé « Plan’ET Mobilité« .
Quatre partenaires réunis autour d’une grande ambition : améliorer la mobilité des salariés et des demandeurs d’emploi sur le bassin des Vals du Dauphiné.

Quels sont les objectifs de Plan’ET Mobilité

L’objectif premier est l’accompagnement des entreprises du secteur textile (mais aussi les autres) qui témoignent de difficultés à recruter de futurs collaborateurs sur le bassin d’emploi des Vals du Dauphiné, ceux-ci étant souvent dans l’incapacité de se rendre sur leur lieu de travail.

Un meneur de projet : Wever

La Start-up Wever a été retenue pour mener à bien ce projet novateur.
Wever est une start-up niçoise centrée sur l’humain qui propose de réinventer une mobilité inclusive et performante en plaçant l’utilisateur et les besoins qu’il exprime au cœur de la conception de sa plateforme.
Wever offre à chacun la possibilité de faire part de ses besoins, de tester de nouvelles solutions pour mettre en place durablement celles qui ont le plus d’intérêt, et ainsi décider de sa mobilité.

Un diagnostic en cours

La démarche Plan’ET mobilité prend en compte la crise sanitaire et souhaite accompagner au mieux les entreprises face à ce défi, puisque la question de la mobilité se pose d’autant plus à l’heure de l’avènement des distanciations sociales et mesures barrières. Dans ce contexte, 362 entreprises et administrations de plus de 7 salariés ont été contactées. Serge FERRARI, BOURGEAT industries, ou encore le lycée Elie CARTAN se sont déjà lancés dans la dynamique Plan’ET Mobilité avec Wever.