La Communauté de communes Les Vals du Dauphiné a vu le jour le 1er janvier 2017, dans une logique de coopération, une mutualisation des compétences et des moyens, pour créer un espace de solidarité économique et social. Sur ses 345km², elle regroupe 36 communes et plus de 62 000 habitants.

L’édito de Magali Guillot, Présidente de la Communauté de communes

La Communauté de communes Les Vals du Dauphiné a été créée depuis le 1er janvier 2017, d’une fusion de quatre intercommunalités : Bourbre-Tisserands, Vallée de l’Hien, Vallons du Guiers et Vallons de la Tour. Un territoire qui compte 64 000 habitants et 36 communes de tailles différentes variant entre 147 habitants pour la plus petite et 8 249 habitants pour la plus grande.

La Communauté de communes est souvent considérée comme une institution qui agit en faveur du développement économique et de la planification de son territoire.

Si ces compétences sont des priorités de la communauté, elle souhaite également être auprès de ses habitants au quotidien. En effet, avec plus de 67 métiers différents de la petite enfance, aux centres nautiques, aux médiathèques, ou encore à l’eau potable en passant par l’urbanisme et les autorisations du droit des sols, la communauté est en réalité un outil incontournable au service de ses usagers mais aussi de ses communes.

Ce souhait de proximité conjugué au volet de préservation de la qualité de vie du territoire nous pousse à être innovant pour proposer des services de qualité et accessibles à tous. La communauté investit ainsi dans le développement durable et la mise à disposition d’outils numériques accessibles de chez vous, dans nos lieux d’accueil ou autour de manifestations que nous organisons ou desquels nous sommes partenaires. Autant d’occasions de nous rencontrer et d’échanger ensemble ! Soyez certains de notre engagement à faire du territoire Les Vals du Dauphiné un lieu où il fait bon vivre alliant dynamisme économique, services de proximité et préservation de son environnement.

A bientôt aux Vals du Dauphiné !

Les Vals du Dauphiné se veulent une communauté :

– au service de ses usagers
– au service de ses communes
– moderne et innovante


À lire

« Les VDD, c’est vous – le petit illustré de la Communauté de communes »

Tous acteurs du développement durable

Paix Économique et LIBERTÉ

Magali Guillot
Présidente de la Communauté de communes Les Vals du Dauphiné


Les Vals du Dauphiné exercent en lieu et place de ses communes membres des compétences d’intérêt communautaire.

  • développement économique dont le développement touristique,
  • aménagement de l’espace : schéma de cohérence territoriale et schéma de secteur ; plan local d’urbanisme intercommunal,
  • gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations,
  • collecte et traitement des déchets,
  • aménagement, entretien et gestion des aires d’accueil des gens du voyage.
  • création, aménagement et entretien de la voirie d’intérêt communautaire,
  • politique du logement et cadre de vie,
  • protection et mise en valeur de l’environnement et soutien aux actions de maîtrise de l’énergie,
  • construction, entretien et fonctionnement d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire,
  • action sociale d’intérêt communautaire : petite enfance, enfance, jeunesse, prévention de la délinquance,
  • création et gestion de maisons de services au public.
  • culturel, sportif et associatif : accompagnement des actions et projets ayant un rayonnement intercommunal, interventions musicales dans les écoles primaires, natation scolaire,
  • emploi et formation : actions en faveur de la création d’emplois, de la formation et de la recherche d’emplois,
  • eau potable,
    assainissements des eaux usées, collectif et non collectif,
  • portage et animation de procédures contractuelles,
  • réseaux et services locaux de communications électroniques dans le cadre du projet de couverture par le Très Haut Débit (THD) numérique porté par le Département de l’Isère,
    numérisation du cadastre des communes, réflexion et développement d’un système d’information géographique (SIG),
  • actions dans le sens de la promotion d’une économie responsable (développement de pratiques commerciales innovantes et éthiques, économie circulaire etc…),
    actions sociales d’intérêt communautaire.